Relations franco- nigériennes

Coopération culturelles scientifiques et techniques

Le document cadre de partenariat (DCP), établi de concert entre les gouvernements des deux pays, définit la stratégie de concentration de la coopération pour la période 2006-2010. En plus du maintien d’une aide budgétaire, ce document concentre la coopération bilatérale française au Niger sur trois secteurs directement liés à la lutte contre la pauvreté (éducation, santé, eau et assainissement), ainsi que sur trois secteurs de construction du potentiel national (renforcement de l’Etat et décentralisation, enseignement supérieur et recherche, promotion de la diversité culturelle dans le cadre de la Francophonie).

Depuis 2000, le Niger a régulièrement bénéficié d’aides budgétaires de la France. Ces crédits, financés par le Ministère français de l’Economie et des Finances (DGTPE), sont en grande partie affectés au financement de programmes ou projets identifiés à l’occasion de missions financières françaises.

Au titre du 10ème Fonds européen de développement (2008-2013), le Niger bénéficie en plus du maintien de l’aide budgétaire, d’appuis dans les secteurs du développement rural et intégration régionale, y compris infrastructures et sécurité alimentaire, celui de la bonne gouvernance et de l’appui aux réformes économiques et institutionnelles.

Autres types de coopération


En fin et pas des moindres, il y’a lieu de mentionner le soutien apporté au Niger par la France en matière de coopération militaire qui se traduit par la présence sur place de coopérants militaires, mission de courte durée de militaire, la formation ainsi que l’attribution d’une aide logistique directe.
Toujours au titre de la coopération militaire l’on mentionnera les nombreux projets en cours  notamment l’ouverture d’une école nationale à vocation régionale qui dispensera des formations  dans les domaines paramédicaux  et d’ingénierie de défense.